Sociologie et Anthropologie des Enjeux Urbains (SAEU)


 

 

"L’un des plus anciens masters de l’Institut de sociologie et d’anthropologie de l’Université de Lille 1, le M2 SAEU – ainsi que le M1 qui le précède éventuellement – est une formation mêlant la transmission de savoirs et de savoir-faire de haut niveau en sciences sociales avec un apprentissage des métiers de la ville, et des différents environnements professionnels au sein desquels de futur-e-s expert-e-s en questions urbaines sont susceptibles d’évoluer au cours de leur carrière.

 

La formation est assurée par une équipe enseignante expérimentée et multidisciplinaire comportant une anthropologue (J. Hayem), des sociologues (P. Cary, A. Hammouche, D. Loch, C. Vignal, J. Lemière, G. Chantraine, G. Salle) des urbanistes-aménageurs (Ph. Ménerault, D. Paris) et une démographe (L. Marquet). Cette équipe enseignante principale est secondée par les autres membres de l’ISA et du CLERSÉ, ainsi que par un large réseau de professionnels – parfois anciens élèves du master – qui interviennent dans le cadre des cours, partagent leur expérience avec les étudiants, et les recrutent souvent comme stagiaires ou à l’issue de la formation."

 

Dietmar Loch,
Directeur des études de la 2e année

Les atouts de la formation

  • Équipe enseignante nombreuse et de haut niveau
  • Débouchés dans des secteurs demandeurs
  • Une préparation d’excellence pour les étudiants désirant poursuivre en doctorat
  • Promotions réunissant environ 50% d’étudiants- chercheurs et 50% d’étudiants se destinant aux métiers de la ville, de façon à maximiser les synergies entre les deux approches
  • Effectifs limités (12-15 étudiants) favorisant le suivi individualisé de chacun et une réalisation optimale de son projet académique et professionnel
  • Nombreuses occasions de rencontre avec des intervenants extérieurs susceptibles de faciliter l’insertion professionnelle des étudiants à l’issue de la formation.

Présentation du M1

Le master 1 de sociologie prépare à la recherche et aux métiers mobilisant les connaissances en sciences sociales par la délivrance d’enseignements spécialisés pour les étudiants qui se destinent à poursuivre leur cursus en parcours SAEU. Il se compose également d’enseignements méthodologiques qui visent la maîtrise de l’observation, des entretiens et des questionnaires pour la réalisation du mémoire de recherche final.

Objectifs

Le master a pour but d’offrir aux étudiant-e-s une formation approfondie sur les questions urbaines. Cette formation s’adresse aussi bien à ceux qui souhaitent s’orienter vers la recherche et l’enseignement, qu’à ceux qui souhaitent un débouché professionnel dans les nombreux métiers liés à la ville. Aux premiers, elle donnera des outils théoriques et méthodologiques, ainsi qu’une expérience pratique des questions urbaines qui les mettra en relation directe avec les acteurs sociaux concernés. Aux seconds, elle donnera les savoirs opérationnels nécessaires pour leur activité professionnelle, ainsi que le recul et la culture socio-anthropologique indispensables pour analyser les enjeux sociaux des actions dans lesquelles ils seront impliqués. La ville sera considérée tant sous l’angle des dynamiques sociales que sous celui de l’action et des politiques publiques qui s’y déploient, pour traiter des questions relatives aux inégalités, aux différentes formes de ségrégation, aux mobilités, aux migrations, aux conflits, et à l’ensemble des transformations urbaines. La formation, pensée dans sa triple dimension locale, nationale et internationale valorise une approche multiscalaire et comparative, nourrie des différents courants en sociologie et en anthropologie.

Débouchés

Dans la recherche et l’enseignement : études doctorales dans la perspective de carrières au sein de l’université ou dans des organismes de recherche nationaux ou internationaux. Dans les métiers de l’urbain : chef de projets, chargé de missions ou chargé d’études ou consultant spécialiste des dispositifs d’action publique relevant de la politique de la ville, de la rénovation urbaine, de la prévention de la délinquance, etc. (emploi au sein de sociétés d’économie mixte, de bureaux d’études, des collectivités territoriales, des organismes HLM…).