Enquêtes et Systèmes de Données


 

 

"Le Master Enquêtes et Systèmes de Données (ESD), anciennement dénommé IESS, fêtera son 20ème anniversaire en 2016. La production, l’analyse et la valorisation de données quantitatives ou qualitatives est un enjeu fort pour l’évaluation externe ou interne d’initiatives publiques ou privées. Le Master ESD s’appuie sur des savoirs et des méthodes en sciences sociales permettant la conduite de projets innovants au sein de l’administration, des associations, dans les entreprises et dans le domaine de la recherche scientifique. L’équipe pédagogique se compose d’enseignants- chercheurs alliant méthodes quantitatives et qualitatives dans divers domaines : sociologues ou démographes des organisations, des entreprises, des politiques sociales, des réseaux, de l’éducation, de la jeunesse et de la famille, de l’urbain. L’adossement des enseignements à des mises en situation réelle, les différents intervenants issus du monde professionnel dont Nicholas Vieuxloup, la réalisation d’un stage ou d’un contrat de professionnalisation sont autant d’éléments préparant les diplômés à travailler dans toutes types d’organisations."

Lucy Marquet,Responsable du master 2
Nicholas Vieuxloup, enseignant associé, Social Media Manager

Les atouts de la formation

  • Professionnalisation : projet collectif d’enquête, Grand Oral, stage de 6 mois, des intervenants professionnels et un large réseau de partenaires et d’anciens diplômés.
  • La possibilité de suivre le Master en formation continue par bloc de compétences.
  • Une connaissance approfondie du processus de construction des données et l’alliance des méthodes statistiques et qualitatives pour leur analyse.
  • Une formation en sciences sociales renforçant les aptitudes de problématisation, de contextualisation et d’analyse du sujet.
  • Axée sur l’utilisation de techniques logicielles pour la représentation des données et l’analyse statistique dont SAS.
  • Ateliers de remise à niveau pour les étudiants peu habitués à l’utilisation de logiciels statistiques.
  • Ouverture sur la recherche : séminaires du CLERSE, de la Plateforme Universitaire des Données de Lille (PUDL), possibilité de poursuivre en thèse.

Organisation du Master

Enseignements en M1

Les étudiants entrés dans le parcours ESD en Master 1 suivent :

  • un tronc commun en sciences sociales : épistémologie des sciences sociales, problèmes sociaux contemporains...
  • des enseignements qui ouvrent sur le parcours ESD : données de cadrage : ressources et exploitation; mener l’enquête en sciences sociales ; atelier d’exploitation des données d’enquête ; bases et mise en pratique de l’analyse secondaire sous SAS.

Par ailleurs, les étudiants commencent leur spécialisation par la réalisation d’un mémoire pouvant comprendre une enquête voire un premier stage en monde professionnel.

Enseignements en M2

Le parcours ESD est accessible directement en 2e année (sélection sur dossier et audition). Les enseignements sont concentrés sur les
trois derniers jours de la semaine, libérant, chaque semaine, deux jours consécutifs pour le travail personnel, le travail sur les projets et la recherche de stage. Cette organisation est également un atout pour celles et ceux obtenant un contrat de professionnalisation.

 

Les enseignements du Master 2 ESD sont axés sur l’acquisition de savoirs méthodologiques et techniques selon quatre blocs de compétences :

  • production d’enquête et expertise en base de données : échantillonnage et choix des populations, conception et techniques du questionnaire, enquêtes en ligne (avec le logiciel Lime Survey), codage et dépouillement des données…
  • analyse et exploitation des systèmes de données : analyse statistique avec le logiciel SAS, gestion de base relationnelle, langage SQL, analyse multivariée, modélisation, techniques de régression…
  • enrichissement et valorisation des systèmes d’information : diagnostic de territoire et cartographie (avec un logiciel libre du type Philcarto), projections démographiques, analyse quantitative textuelle, accès et valorisation des données publiques, droit et règlementation français et européen…
  • conseil, maîtrise en études qualitatives : pratique de l’observation et de l’entretien, analyse des données qualitatives…

Les enseignements visent des mises en situation réelle, à visée de professionnalisation :

  • un projet d’enquête collective (Usages et usagers de l’Espace Culture, Déplacement et développement durable, Perception de la qualité de l’air dans les collèges du Nord, Les anciens du Master IESS, Les publics du théâtre du Nord,…) ;
  • l’exploitation et la valorisation de données administratives issues de systèmes de la sphère publique ou privée ;
  • un « Grand Oral » : Les étudiants répondent, en groupe restreint, à un appel à projet « fictif» : convertir la demande en un protocole de recherche incluant la problématique sociologique, négocier l’étude avec le commanditaire, rapport écrit au commanditaire, communication et oral ;
  • un stage de 6 mois qui se conclut par un rapport et un oral.

Objectifs

Le Master Enquêtes et systèmes des données est centré sur la maîtrise des techniques de production, de traitement et d’analyse des informations issues d’enquêtes ou de sources administratives. Son but est de former des spécialistes de l’observation sociale, capables de concevoir des enquêtes, de proposer et de réaliser des traitements adaptés aux données, de rédiger des comptes rendus scientifiquement validés dans des formes accessibles à des publics variés. Des méthodes statistiques et qualitatives associées à une formation théorique en sociologie et en démographie sont enfin un atout pour la problématisation du sujet et la mise en perspective des résultats.

Débouchés

Les diplômés du master occupent des fonctions de chargé d’études, ingénieur d’études, chef de projet, chargé de mission dans des domaines variés : urbanisme, politiques sociales, santé, insertion professionnelle, éducation, vie étudiante, ressources humaines, marketing, communication…
Au niveau local : observatoire de la santé, agences d’urbanisme, conseil régional ou départemental, OFIP, CAF.
Au niveau national : ministères, DREES, INPES, CNSA, IFOP.
Dans des entreprises privées : instituts de sondage, mutuelles santé, secteur bancaire.
Dans des organismes de recherche : CNRS, universités, INED.