Développement Économique de l‘Interface Public-Privé (DEIPP)


 

 

"Dans un monde où croissent à toute vitesse les externalités (positives ou négatives) liées aux activités économiques, un monde dans lequel les complémentarités stratégiques entre les agents ne cessent d’augmenter et de se compliquer, la production des biens publics et les politiques de développement économique sont de moins en moins le domaine réservé de l’Etat. Les bienfaits collectifs résultent tout autant d’une capacité à coordonner les acteurs sur le territoire, à promouvoir les bonnes pratiques, et à encourager les coproductions de biens hybrides (pour partie privés et pour partie publics).
Les étudiant(e)s issus du M2 DEIPP sont des économistes spécialistes de cette interface entre le privé et le public, soit à l’échelle d’un territoire régional ou infrarégional, soit au niveau national. Ceci réclame une connaissance approfondie de l’ensemble des institutions, dispositifs et outils qui se situent à l’interface des différents acteurs. L’enjeu est, pour ces économistes, la maîtrise des conditions d’une coordination pertinente et efficace de l’ensemble des parties prenantes du développement économique, en sorte que celui-ci se fonde sur des bases durables."

 

Jordan Melmiès
Maître de conférences, responsable du M2

 

Présentation du M1

Le M1 EMP est un master d’économie pluraliste qui vise à former des experts dont la première qualité est d’être des économistes cultivés, généralistes et polyvalents. Ces économistes ont vocation à s’insérer dans un champ d’intervention large : développement économique, développement durable, développement territorial, économie sociale et solidaire, en y exerçant principalement des missions d’expertise dans des organismes publics ou parapublics, ou encore des institutions d’interface entre le public et le privé.

 

Objectifs

  • Savoir analyser les données se rapportant à un territoire ou à des problématiques économiques, sociales et environnementales « traversant » un territoire.
  • Savoir repérer les enjeux qui concernent un nombre significatif d’agents sur le territoire. Comprendre les articulations entre les dimensions économiques, sociales et environnementales d’un projet d’action.
  • Aider à réorganiser les agents économiques sur le territoire pour qu’ils tirent partie des bénéfices de leur coordination.
  • Savoir mener des études socio-économiques fournissant la compréhension de dispositifs d’action ayant des retombées collectives.
  • Savoir réunir et faire coopérer l’ensemble des parties prenantes pertinentes autour d’une question de développement.
  • Maîtriser les dispositifs d’intervention publique dans l’économie (aides aux entreprises, aides sectorielles, actions collectives) pour participer à leur évaluation et à leur régulation.

 

Débouchés

Employeurs potentiels : organismes et institutions engagés dans le développement économique : CCI, maisons de l’emploi, ruches ou incubateurs d’entreprises, pôles de compétitivité, cabinets d’étude ou d’expertise économique, agences de développement, services déconcentrés de l’État, associations de développement, Syndicats, associations professionnelles, chambres de métiers, missions économiques à l’étranger, ambassades. Métiers visés : cadre, cadre intermédiaire, chargé(e) d’étude ou de mission, responsable de projet ou de service, responsable de développement, etc