Ingénierie des Projets et Coopération (IPC)


 

"Le Master IPC se destine à former des professionnels du développement, et vise en particulier les acteurs non étatiques du développement. Par acteurs non étatiques nous entendons : les ONG nationales et internationales ; les acteurs de la coopération publique décentralisée (région, communes, etc.) ; et enfin les entreprises et leurs fondations, dans le cadre des approches en termes de RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise).

Il s’adresse à des publics d’origine diverses, ceux issus d’un Master 1 d’économie, mais aussi ceux venant d’autres disciplines, ou en reprise d’études après un début de parcours professionnel. Nous pensons que la diversité, à tous les niveaux (académique, culturel, etc.), des étudiants du Master 2 IPC en constitue une richesse essentielle. Ce Master 2 aborde le monde de la coopération dans toute sa complexité, faite par exemple d’initiatives multi-acteurs, mais aussi d’une porosité croissante entre développement et urgence. Il s’agit avant tout de former des professionnels capables de manager un projet dans différents contextes, sur tous les continents.

Pour ce faire, le M2 alterne des cours fondamentaux et d’autres plus techniques, des mises en situation, et des séminaires ponctuels. Cette alternance permet de développer des compétences plurielles en management de projet, depuis la compréhension du paysage institutionnel jusqu’au montage financier, depuis le diagnostic initial des besoins jusqu’à l’évaluation d’impacts, etc. Le M2 exige une forte implication de ses étudiants : les cours se concentrent sur les mois de septembre à décembre ; le mois de janvier est occupé par les mises en situation professionnelle, avant le départ en stage en février-mars."

Benoît Lallau
Responsable du M2

Les atouts de la formation

  • Un enseignement encadré par des enseignants-chercheurs et des praticiens ayant une solide expérience du monde de la coopération, du développement et de l’urgence.
     
  • Des étudiants provenant de parcours universitaires et personnels variés, permettant un enrichissement mutuel.
     
  • Deux stages obligatoires, de 2 à 3 mois en M1, et de 5 à 6 mois en M2.
     
  • Une volonté de coller aux réalités des débouchés professionnels dans le champ de la coopération décentralisée, dans toute sa diversité.
     
  • Une approche pluridisciplinaire des projets.Un diplôme à vocation nationale et internationale (les diplômés travaillent dans une quarantaine de pays).

Objectifs

  • Être capable de piloter un projet sur toute la durée du cycle, depuis l’évaluation des besoins des bénéficiaires jusqu’à l’évaluation des impacts.
     
  • Maîtriser les enjeux contemporains de l’action humanitaire et de développement.
     
  • Développer une approche ouverte et pluridisciplinaire de la coopération.
     
  • Maîtriser le financement des projets de développement.

Présentation du M1

Le Master 1 « Économie internationale » :

  • Fournit de solides bases en économie internationale, en économie du développement 
     
  • Permet de développer les compétences en ingénierie de projets et en gestion de la dimension interculturelle (maîtrise de l’anglais, capacité d’adaptation et d’innovation, travail en équipe...) 
     
  • Propose des projets collectifs tutorés sur toute l’année 
     
  • Doit être complété par un stage (ou mémoire de recherche) de deux mois minimum.

Débouchés

Le master IPC vise à former des chefs de projets et coordinateurs dans les ONG internationales, des agents du secteur international des collectivités locales (villes, départements, régions), et des chargés de mission au sein d’entreprises impliquées dans la coopération économique décentralisée. Il ouvre aussi la possibilité d’un parcours recherche, sous réserve d’une validation par le directeur du M2, et peut donc déboucher sur une inscription en thèse.